Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Music All

Music All

La référence en matière de comédie musicale française


Kaël: Confessions d'un futur Gringoire

Publié par Music All sur 24 Octobre 2016, 12:43pm

Catégories : #Portraits

Kaël: Confessions d'un futur Gringoire

On a connu Kaël pour ses rôles de doublures dans "La Légende Du Roi Arthur". Aujourd'hui, l'artiste qui a maintenant fait ses preuves, se prépare à monter sur les planches dans la nouvelle version de "Notre Dame De Paris" avec un rôle bien plus important. Entre stress, bonheur, confidences et répétitions, Music All et sa Page de Soutien ont recueilli ses impressions... 

Music All: On a récemment pu apprendre que tu intégrais la troupe de Notre Dame de Paris. Comment te sens-tu vis à vis de ce nouveau rôle ?

Kaël: Je me sens terriblement excité par ce nouveau challenge ! Intégrer une très grosse production était un de mes rêves en montant à Paris il y a 3 ans... Finalement j'ai intégré « La légende du Roi Arthur » assez rapidement mais je craignais l'après... Finalement c'est incroyable d'avoir trouvé aussi vite un nouveau projet de cette envergure ! J'avoue que j'ai encore du mal à y croire ! Soit je suis le mec le plus chanceux du monde, soit je le mérite un peu par mon travail et mon envie de progresser chaque jour ! J'espère que c'est la seconde raison quand même !

Après la première version du spectacle en 1998, il est devenu une légende dans le monde de la comédie musicale française. Avais-tu été le voir à l'époque ? Peux-tu dire que c'est ce spectacle qui t'as donné envie de travailler dans le monde du spectacle ?

Pour moi il y a deux spectacles musicaux qui m'ont marqué à jamais : Starmania et Notre Dame de Paris ! Je n'ai vu aucun des deux en vrai mais mes parents avaient acheté les VHS des deux spectacles donc je peux vous dire que je les ai regardé des dizaines de fois chacun !! Si on m'avait dit à l'époque que je serai 18 ans plus tard sur le scène du Palais des congrès de Paris pour jouer le rôle du poète Gringoire, j'aurais beaucoup ri je pense !! Personnellement je pense qu'on n'a pas fait mieux en France depuis « Notre Dame », il y a tout dans ce spectacle : Une intrigue incroyable, des chansons juste magnifiques... C'est pour cette raison que je crois très fort en ce retour, car ça n'a pas pris une ride tout simplement. Il y a quelques jours, je me suis retrouvé les larmes aux yeux en répétition pendant le final du spectacle... Personne n'était en costume, il n'y avait aucuns décors, mais la magie était déjà là... Ca promet!

Vous devez être en pleines répétitions avant la première du spectacle le 23 Novembre au Palais des Congrès de Paris (avant-première les 12 et 13 à Roubaix). Constates-tu des différences dans les manières de travailler par rapport au travail effectué avec La Légende du Roi Arthur ?

Comme je l'ai déjà très souvent expliqué, je n'ai pas du tout été « encadré » ou « coaché » dans « La légende du Roi Arthur ». Il y a eu des tas de raisons qui ont fait que je me suis senti très vite totalement exclu du processus de création. A partir du moment où j'ai signé mon contrat, j'ai eu l'impression de ne plus jamais exister à leur yeux ! C'était très dur à vivre car j'étais là avant tout pour apprendre et me nourrir du travail qu'on allait m'accorder. Au final j'ai bossé tout seul ou avec des proches qui m'ont aidé... Mais c'était clairement insuffisant pour vraiment m'épanouir artistiquement. J'ai quand même tenu à honorer quelques dates que m'ont accordé les titulaires tout en sachant très bien que je serai déçu du résultat. Mais je voulais me prouver que je pouvais monter sur ce genre de scène et faire le travail. Au final, lorsque je regarde mes prestations, je me dis que c'est très moyen mais surtout que c'était de la pure folie d'aller sur scène en étant si peu préparé !! Ici c'est totalement différent : Il y a tout simplement 2 castings, le casting 2 travaille quasiment autant que le casting 1... Et si les artistes du casting 2 sont prêts à monter sur scène, ils auront des dates très régulièrement ! Le résultat de cette politique est incroyable : il y a une superbe ambiance de travail, tout le monde se soutient, et tout le monde progresse... Et c'est le spectacle qui est gagnant au final ! Certains grands producteurs devraient en prendre de la graine : Respecter tous les artistes et mettre tout le monde sur un pied d'égalité permet de tirer le meilleur de chaque artiste !

Tu avais dit dans une ancienne interview que l'intégration avait été longue dans la troupe de La Légende du Roi Arthur parce que tu étais encore nouveau dans le monde du spectacle musical. As-tu eu plus de facilité cette fois-ci, à l'aube de ton second spectacle ?

Le fait d'être respecté artistiquement permet aussi de facilement s'intégrer dans l'équipe. Nous avons tout de suite travaillé tous ensemble, les 7 titulaires et les 7 doublures... Nous avons même enregistré les titres en studio par binôme (Le titulaire et sa doublure). Des affinités se sont vite créer au sein de l'équipe... Et je dois dire que c'est un plaisir d'aller les retrouver chaque jour. Je trouve cette troupe vraiment exceptionnelle : Il y a de très grands talents, mais aussi de très belles personnes. Je crois que cette cohésion est nécessaire pour qu'un spectacle soit abouti. Les petites guerres d'ego ne sont jamais bonnes et cela finit toujours par se voir sur scène... Là je pense qu'on est à l’abri de ce genre de dérives !

Pour la deuxième fois, tu entres dans la troupe d'un grand spectacle. Ressens-tu une pression supplémentaire pour le retour de ce spectacle de légende ?

Il y a évidemment beaucoup de pression car la responsabilité est énorme ! C'est un grand spectacle, et le premier casting a énormément marqué le public français... Forcément beaucoup de personnes nous attendent au tournant ! Il va falloir être bon tout simplement. Je suis totalement convaincu par ce casting : Les voix sont exceptionnelles, les personnalités correspondent parfaitement aux rôles, il n'y a vraiment pas d'erreur ! D'un point de vue personnel, je sais que lorsque je monterai sur scène, je serai prêt! Il y aura forcément une énorme différence avec l'artiste que vous avez vu sur la scène de « La Légende du Roi Arthur ».

Notre Dame De Paris, photo de famille

"Certains grands producteurs devraient en prendre de la graine : Respecter tous les artistes et mettre tout le monde sur un pied d'égalité permet de tirer le meilleur de chaque artiste !"

Les castings de Notre Dame De Paris se sont déroulés alors que tu étais en pleine tournée avec La Légende du Roi Arthur, n'était-ce pas trop difficile de gérer les deux en même temps ?

J'avoue que ça a été très dur à gérer. Pendant le dernier mois de tournée avec « La Légende du Roi Arthur », je dois avouer que mon corps était là, mais mon esprit était ailleurs. Lorsque Charlie est tombé malade à Genève à une semaine de la fin de la tournée et que j'ai appris 2 heures avant le spectacle que j'allais devoir jouer Lancelot, je me suis dit « C'est juste pas possible, je ne connais plus rien de ce rôle, je suis déjà dans Notre Dame !!! ». Finalement j'ai essayé d'être le plus pro possible et de me recentrer sur le rôle... Et je l'ai fait ! Mais que c'était dur... A ce moment là, les castings de « Notre Dame » était finis mais j'attendais les réponses, et ça me stressait énormément... Ils ont mis beaucoup de temps à me répondre « Oui », j'ai finalement signé mon contrat début Juillet !

Tu as pu nous assurer que tu joueras avec plus de régularité dans ce nouveau spectacle. Comment te prépares-tu à ce nouveau projet ?

Effectivement ça sera totalement différent dans la mesure où si je suis prêt (et je le serai!) j’aurai des occasions régulières de jouer. Ca ne changera pas forcément mon rythme de travail vocal car je travaille chaque jour ma voix afin d'être prêt à faire un spectacle le soir. Il faudra évidemment être très sérieux au niveau de mon hygiène de vie : Bien manger, bien dormir afin d'être le plus en forme possible lorsque je serai sur scène. Forcément il y aura aussi l'occasion de corriger certaines choses d'une représentation à l'autre, ce qui n'a pas été possible sur « La Légende du Roi Arthur » car je n'ai joué qu'une fois Méléagant. Tout ceci me donne tout simplement envie de travailler comme un fou afin de profiter au maximum lorsque les prestas vont arriver.

Dans ton premier spectacle (LRA), tu n'avais, au maximum, que 4 chansons à interpréter dans un show (rôle de Lancelot). Pour Notre Dame de Paris, la donne sera différente : sur l'album original, 13 des chansons sont interprétées par Gringoire. Comment te prépares-tu vocalement à ces nouvelles performances ?

Pour la petite anecdote, j'avais auditionné pour jouer Phoebus... Et lors de mon dernier passage, Richard Cocciante a eu une vision ! Il m'a vu en Gringoire et m'a demandé de chanter « Le temps des cathédrales »... Heureusement je la connaissais donc je l'ai chanté et j'ai été pris ! Ce rôle est tout simplement incroyable, c'est le fil rouge, le narrateur, celui qui fait le lien entre le public et ce qui se passe sur scène... Il y a effectivement beaucoup de titres, et aucun ne se ressemble ! La palette demandée, tant au niveau mélodique qu'au niveau de l'interprétation est très large. C'est un exercice de style très difficile de passer d'une chanson mystérieuse comme « les portes de Paris » à une chanson totalement déjantée comme « la fête des fous » (la chanson préférée de ma fille... donc il faut à tout prix que je sois bon dessus!), sans parler des mélodies incroyables du « Temps des cathédrales » ou de « Lune » (Pour moi une des plus belle chanson de comédie musicale jamais entendue). Bref, oui, il y a du travail, oui c'est très difficile, mais que ça va être bon quand je maîtriserai tout ça et que j'enverrai la bonne émotion sur chaque titre ! Tu es souvent absent les soirs et les week end.

Comment arrives-tu à gérer les répétitions, les représentations et ta vie personnelle de l'autre côté alors que tu sors tout juste d'un spectacle aux exigences semblables ?

C'est clairement la chose la plus difficile à gérer pour moi. Je suis quelqu'un de très casanier... J'adore mon chez moi, mon quotidien, mes soirées DVD avec ma chérie. J'ai aussi une fille dont je n'ai pas la garde, mais que j'ai l'occasion de voir toutes les 2 semaines et la moitié des vacances scolaires, c'est déjà très peu, mais lorsque je suis en tournée, ça peut être encore plus long... C'est évidemment très difficile à accepter mais j'ai fait le choix de vivre ma passion à fond afin qu'elle ait un père équilibré et heureux. La voir moins souvent est la plus grosse souffrance de ma vie, mais cela ne m'empêche pas de penser à elle chaque jour, de l'aimer plus que tout et de l'appeler plusieurs fois par semaine. Pour le reste, ma chérie est aussi artiste, donc elle connait les exigences et les contraintes de nos métiers... Elle m'encourage beaucoup dans ce que je fais, et son soutien est essentiel pour moi.

Gaëlle pour Music All et Kaël - Page de Soutien 
& Célia 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents