Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Music All

Music All

La référence en matière de comédie musicale française


Le Rouge Et Le Noir : Stendhal, star du rock

Publié par Music All sur 23 Octobre 2016, 16:26pm

Catégories : #Spectacles

Depuis le mois de septembre, le nouveau spectacle d’Albert Cohen « Le Rouge Et Le Noir » a pris ses quartiers au Palace de Paris. Groupe de rock, décors digitaux et costumes d’époque sont au rendez-vous pour faire vivre l’histoire de Julien Sorel aux petits et aux grands… Music All s’y est rendu pour vous.
 
Quel bachelier n’a pas étudié ce roman légendaire de Stendhal qu’est « Le Rouge Et Le Noir » ? C’est sous forme d’Opéra Rock qu’Albert Cohen (« Mozart L’Opéra Rock », « 1789 Les Amants De La Bastille », « Mistinguett Reine des Années Folles ») a choisi de revisiter ce grand classique de la littérature française dépassant de beaucoup la vocation éducative.
Cette fois, pas de super-production, de tournée dans les zéniths ou de troupe de danseurs. Au contraire, c’est un spectacle tout à fait intimiste et humain que l’on peut applaudir depuis la fin du mois de Septembre. Son principal atout est la présence d’un groupe de rock tout au long de la représentation, situé sur une passerelle au-dessus de la scène. On assiste à un véritable contraste entre les acteurs en tenues d’époque et le groupe se déchainant quelques mètres au-dessus d’eux autour de guitares et de batteries. La mise en scène en joue d’ailleurs, n’hésitant pas à faire cohabiter ces deux mondes lorsque l’occasion se présente.
Le décor est lui aussi d’une originalité incroyable, le mobilier est très sommaire, parfois simplement composé d'un fauteuil ou d’un bureau tandis que la totalité des lieux sont représentés par des vidéos et des images projetées sur grand écran. Il arrive que Julien Sorel fasse un bond dans le XXIe siècle et fasse glisser les images d’un geste de la main comme sur un Ipad géant. On salue le pari créatif et la prise de risques puisque ces décors sont la seule animation lors des chansons.
 
La troupe quant à elle, est bien plus petite que la plupart de celles auxquelles les spectacles musicaux français nous ont habitués. Contrairement aux armées de figurants, on identifie chaque artiste tout au long du spectacle avec beaucoup de bonheur. Si le premier acte connait quelques longueurs pour la mise en place de l’histoire, le second est bien plus rythmé et riche en émotions, Côme offrant un Julien Sorel bien plus sympathique que celui de Stendhal. Il est sans aucun doute le rockeur de l’histoire, chacune de ses chansons donnant lieu à un jeu de lumière qui nous fait presque confondre spectacle et concert. Haylen est une Louise de Rénal vibrante et forte. On relèvera aussi la performance vocale d’Elsa Pérusin avec le regret de ne l’entendre que lors d’un duo brillantissime avec Patrice Maktav. Ils forment un couple de méchants manipulateurs, burlesques et tonitruants. Julie Fournier et Cynthia Tolléron apportent de la fraîcheur au spectacle, bien que cette dernière reste un peu effacée. Yoann Launay est un Géronimo jovial et drôle tandis que Michel Lerousseau campe un père doux et aimant. Pour finir, on est heureux d’entendre chanter et de retrouver Philippe Escande dans un rôle de maire cocu attachant.
 
Malgré la difficulté évidente de retranscrire sur scène la complexité des personnages de Stendhal, le défi est relevé avec succès.
La fin tragique du roman est transformée en un message d’espoir et d’engagement pour que chaque spectateur retrouve en lui les personnages de Stendhal. C’est alors un bonheur de quitter son siège comme un seul homme pour acclamer les artistes au son d’un de leurs singles.
Revisité en un mélange de musique, de modernité et de littérature, cet opéra rock plein de panache garantit un parfait divertissement familial.
La seule envie que l’on aie en ressortant du Palace est celle de se replonger dans ce grand classique de la littérature pendant les vacances.
 
Célia
Crédit Photos: Céli' Photographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents