Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Music All

Music All

La référence en matière de comédie musicale française


Claude Cormier, chorégraphe à talons

Publié par Célia sur 5 Mai 2018, 13:31pm

Catégories : #Portraits

Depuis plus d’un an, Claude Cormier (ou M’y) se grime en drag queen au sein de la troupe de « Priscilla Folle du Désert » pour enflammer les planches du Casino de Paris. Music All a rencontré cet artiste à la fois danseur, chorégraphe, comédien et (presque) youtubeur. Il nous parle de sa carrière, sa découverte de la comédie musicale et ses plus beaux rêves d’avenir...

Claude Cormier, chorégraphe à talons

Music All : Tu es danseur professionnel, tu danses dans un spectacle musical et tu donnes des cours. On sait que ton frère et ta Maman dansent également. Comment es-tu devenu danseur et quelle est l’influence de ta famille sur ton métier ?

 

Claude Cormier (M’y) : Oui, ma mère est danseuse. Elle m’a eu très jeune, elle avait 17 ans. J’ai tout de suite baigné dans la danse parce qu’elle voulait poursuivre son rêve, même avec un enfant. Elle m’a emmené avec elle dans les galas, les spectacles. Je me suis épanoui au milieu des costumes. Ma mère m’a beaucoup poussé à faire de la danse et à arriver là.

 

M.A. : Quand on s’intéresse à tes vidéos diffusées sur le web et la TV, on découvre que tu es totalement polyvalent. Tu danses le limbo aussi bien que la danse africaine, contemporaine, jazzy ou le disco… As-tu un style préféré ? Pourquoi ?

 

C.C. : C’est dans le street jazz que je suis le plus à l’aise. J’aime tout faire parce que j’aime la danse avec un grand D, je ne me cantonne pas à un seul style.

 

M.A. : Aujourd’hui, tu as 37 000 abonnés sur Youtube et certaines de tes productions dépassent les 600 000 vues. Est-ce que tu utilises cette chaîne pour promouvoir tes cours ou est-ce juste pour le plaisir de faire de la vidéo ?

 

C.C. : Un peu des deux. J’ai envie de montrer mon travail mais j’ai aussi envie que les gens sachent que je donne des cours. Je veux qu’on voit mon travail, qu’on sache que je kiffe. Je suis quelqu’un d’heureux qui essaye de propager son bonheur.

M.A. : Aujourd’hui, tu danses dans l’ensemble du spectacle musical « Priscilla Folle Du Désert », comment es-tu arrivé parmi eux ? 

 

C.C. : Justement grâce aux vidéos que j’ai publié. On m’a envoyé un message un jour pour me parler d’une audition pour ce spectacle. Ils avaient envie de me voir et m’ont invité à venir passer l’audition. Je suis arrivé à l’audition, j’ai donné tout ce que je pouvais donner. J’ai fait mon maximum pour me faire remarquer et pour avoir ma place.

 

M.A. : L’expérience de troupe est peut-être quelque chose de nouveau pour toi, qu’en as-tu retiré ?

 

C.C. : C’est ma première comédie musicale et j’adore ça. Je connaissais un peu l’envers du décor mais là c’est génial. Je suis plongé dans l’univers de la comédie musicale sur une longue durée et j’adore, je ne sais pas quoi dire : je kiffe juste. C’est un rêve qui se réalise.

"Je suis quelqu’un d’heureux qui essaye de propager son bonheur."
"Je suis quelqu’un d’heureux qui essaye de propager son bonheur."
"Je suis quelqu’un d’heureux qui essaye de propager son bonheur."
"Je suis quelqu’un d’heureux qui essaye de propager son bonheur."

"Je suis quelqu’un d’heureux qui essaye de propager son bonheur."

M.A. : Tu aurais envie de continuer alors ? Tu voudrais aller vers la comédie peut-être puisque tu as un petit rôle de comédie hilarant dans « Priscilla Folle Du Désert » (Jimmy le Guide) ?  

 

C.C. : Oui carrément ! J’aimerais bien faire un peu plus de comédie dans mes contrats à venir.

 

M.A. : Tu es un excellent chorégraphe, on l’a vu sur toutes tes vidéos de cours mais également sur celle que tu as créé avec la complicité de la troupe de « Priscilla Folle Du Désert », où trouves-tu l’inspiration ? 

 

C.C. : Avec Priscilla, l’histoire m’est venue de façon assez naturelle en écoutant la chanson (ndlr : Telepathy de Christina Aguilera). Tout le déroulé s’est fait dans ma tête et j’ai assez bien réussi à le reproduire.

 

M.A. : Pour finir, que peut-on te souhaiter pour l’avenir ? Quels sont tes rêves ?

 

C.C. : Plus tard dans cinq, six, sept, huit ans, j’aimerais avoir mon propre établissement qui fasse dîner-spectacle. J’aimerais avoir mon propre spectacle avec mes danseurs et être meneur de revue, animer la salle. Pour l’instant j’espère continuer dans le milieu de la comédie musicale parce que c’est ce qui me plait et que j’adore ça. J’ai aussi envie de travailler un peu plus ma comédie. Dans l’idéal, j’aimerais au moins un contrat équivalent à celui que j’ai avec Priscilla.

INFOS UTILES:

  • Vous pouvez retrouver Claude Cormier (M'y) sur la scène du Casino de Paris pour les dernières dates de « Priscilla Folle du Désert » du 31 mai au 7 juillet 2018.
  • Il donne également des cours de Street Jazz / Girly au LAX Studio (Paris) les lundis soirs à 20h30 ainsi qu’un cours spécial Beyoncé les 7 et 14 mai 2018
  • Pour suivre Claude Cormier (M’y), rendez-vous sur Facebook et Instagram.
Claude Cormier, chorégraphe à talons
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents